AGENT DE JOUEUR

SA MISSION

L’ activité d’agent sportif  consiste à mettre en rapport, contre rémunération : – un joueur / entraîneur et un club, en vue de la conclusion d’un contrat de travail ou deux clubs, en vue de la conclusion d’un contrat qui prévoit la conclusion d’un contrat de travail ayant pour objet l’exercice rémunéré d’une activité sportive ou d’entraînement. Il étudie les propositions et est présent lors de la signature des contrats, pour veiller au respect des accords, il s’occupe également de l’image et de la communication de son client.

L’agent de joueur est ainsi multitâches : intermédiaire, négociateur, conseiller fiscal, conseiller patrimonial, psychologue, il fait en sorte que son client ne s’occupe presque exclusivement que de ses performances sportives. 

SES COMPETENCES

Sens du contact, négociateur, communicant, connaissance en droit, pédagogue , gestion, marketing.

La maitrise d’une langue étrangère est un atout.

 

SA FORMATION

Pour devenir agent de joueur, il est nécessaire d’être titulaire d’une habilitation délivrée par la fédération nationale du sport concernée. Pour obtenir cette licence, il faut réussir un examen comprenant deux étapes : une épreuve dite « générale », identique à tous les agents de joueurs, qui concerne les connaissances juridiques, sociales et fiscales du candidat ; une épreuve dite « spécifique », propre à chaque discipline sportive, qui vise à évaluer les connaissances des règles sportives. 

Pour se préparer, il existe de nombreuses formations, dont le Bachelor sport Event Management dispensé par l’ISEFAC Bachelor. Ce cursus en trois ans est accessible à tous les bacheliers, sur concours, et est certifié niveau II.

 

SON ÉVOLUTION PROFESSIONNELLE

De nombreux agents de joueurs sont d’anciens sportifs en reconversion. Plus ils acquièrent de l’expérience et plus ils pourront prendre de joueurs à leur charge. A noter que certains professionnels peuvent devenir avec la notoriété consultant sportif.

SON SALAIRE

L’agent de joueur ne perçoit pas à proprement parler un salaire. Il reçoit plutôt des commissions prélevées directement sur la rémunération brute du joueur dont il a la charge. Si la somme ne peut pas excéder 10 % du contrat, elle peut vite s’avérer conséquente, surtout lorsqu’il s’agit du salaire d’une star de football par exemple. Le montant de la commission varie cependant en fonction du sport, des performances du sportif et de la négociation avec le club.

Fermer le menu
Aliquam risus pulvinar leo libero. eget eleifend commodo accumsan nec Praesent quis
×
Myjobsports

GRATUIT
VOIR